Une comédienne nous écrit

Jean-marie Sillard (metteur en scène) à propos du texte « Le Paquet » de Philippe Claudel :

Chers amis comédiens, ce qui va se jouer sur scène dans «Le « Passager du Gué » adapté du texte « Le Paquet » de Philippe Claudel, doit vous sembler être une fable sortie de l’imagination de l’auteur.

Hier Françoise une des comédiennes de la pièce nous écrit :

En traversant la Seine en métro j’ai relevé cette inscription sur une vitre de la rame :
« Que chaque homme soit payé selon son dû ». J’y ai lu également une citation de « Hamlet » que je n’ai pas eu le temps de copier mais dont le sens était : Un peuple est malheureux s’il a besoin de héros…
Voilà pour nous tous aujourd’hui comédiens et pour vous demain spectateurs, une situation et une démonstration de plus qui justifiera cet expression populaire: « la réalité dépasse bien souvent la fiction… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.